OEDSLACH - Dé smaak van vroeger - Le goût d'antan

OEDSLACH - Dé smaak van vroeger - Le goût d'antan
histoire

Le plus exceptionnel des morceaux de viande, nous l’avons baptisé Oedslach®, en hommage à mon père et à notre savoir-faire. Un goût qui rappelle tant de souvenirs... Un goût dont il faut faire l’expérience.

Quand j’étais petit, mon frère et moi jouions à cache-cache dans la boucherie Et je dois bien avouer que parfois, il nous arrivait de nous cacher dans la chambre froide, entre les carcasses. L’odeur de la viande qui mature dans un réfrigérateur rempli de liège, de ciment et de bois nous montait au nez. À l’époque, le frigo avait déjà absorbé 20 ans de maturation , ce qui donnait un goût unique à la viande , sélectionnée spécialement en fonction de sa couleur, de sa structure graisseuse, de son âge, de sa race... :

Nous abattions alors un bœuf par mois, toujours à la fin du mois. J’entendais alors les clients demander à mon père un morceau d’« oedslach », ce qui en dialecte signifie « oud geslacht » (ou ancienne viande). C’est mon père qui sélectionnait cette viande et la faisait maturer à sa façon. C’est la meilleure viande que j’ai jamais mangée.

Aujourd'hui ce frigo n’existe plus, mais je n'oublierai jamais ce goût, cette odeur et cette expérience.

Au fil des ans, j’ai appris à maîtriser l’art de la maturation , pratique dont je me considère comme le fondateur. Le souvenir du goût et de l’odeur de l’oedslach me pousse depuis des années à perfectionner, encore et encore , le processus de maturation. Nous avons mis au point un programme climatique qui nous permet de jouer pendant quatre semaines avec la température, l'humidité et la ventilation jusqu’à pouvoir proposer à nos clients un morceau d'histoire.

OEDSLACH® n’est donc ni plus ni moins qu'une ode à mon père et à son savoir-faire. Retrouvez OEDSLACH® dans nos magasins et sur notre boutique en ligne.

Nous avons nommé Oedslach® le morceau de viande ultime, le meilleur, en hommage à mon père et à notre métier. Un goût qui fait remonter les souvenirs ... Une saveur dont il faut tout simplement faire l’expérience soi-même.

Quand j’étais enfant, mon frère et moi jouions parfois à cache-cache dans la boucherie. Et, oui, la chambre froide nous servait parfois de cachette, parmi les carcasses. Le parfum de la viande mûrissant dans une chambre froide pleine de liège, de ciment et de bois emplissait nos narines. Le frigo avait alors déjà vingt ans de maturation au compteur, ce qui donnait un goût unique à la viande, spécialement sélectionnée pour sa couleur, la structure du gras, ou selon l’âge et la race de l’animal...

À cette époque, nous abattions invariablement un bœuf à la fin du mois. J’entendais les clients de mon père demander de l’« oedslach », un mot en dialecte signifiant « vieille viande » en flamand. C’est mon père qui avait lui-même sélectionné les morceaux et qui les faisait mûrir à sa manière originale. La meilleure viande que j’aie jamais mangé.

Bien des années plus tard, notre chambre froide n’existe plus, mais la saveur, le parfum et le ressenti persistent dans nos mémoires.

Au fil des ans, j’ai appris l’art de maturer la viande, à force de tâtonnements, et je me considère comme le fondateur de cette pratique. Le souvenir du goût et du parfum de l’oedslach me poussent depuis des années à continuer de perfectionner le processus de maturation. Nous avons mis au point un programme climatique avec lequel nous faisons varier la température, l’humidité et la ventilation de la chambre de maturation pendant quatre semaines. Cela me permet de mettre à la carte un petit morceau d’histoire du goût.

OEDSLACH® est ainsi une véritable ode à mon père et à notre métier. Vous pouvez acheter OEDSLACH® dans nos magasins ou par notre webshop.

Produit en vedette

OEDSLACH - ode à mon père
OEDSLACH - ode à mon père 3 reviews
À partir de €28,00
Shop now

Histoires liées

Le porc Ménapien

histoire

Le porc Ménapien

« Quand on aime ce que l’on fait et que l’on... Plus
L' histoire de Rubia Gallega

histoire

L' histoire de Rubia Gallega

Zo’n twaalf jaar geleden introduceerde mijn Belgisch-Spaanse vriend Jean-Paul... Plus
Les boudin blanc de Hendrik

histoire

Les boudin blanc de Hendrik

Il n’y a rien de compliqué dans le boudin. Le... Plus
close menu